Pour une image saine de la sexualité

Pour une image saine de la sexualité

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
L\\\'union de l’abeille


EN THÉORIE

L’homme est assis, de préférence au bord d’un lit. Ses jambes sont légèrement écartées. La femme le chevauche, en lui tournant le dos. Mais grâce à ses jambes repliées, et posées de chaque côté des cuisses de son amant, c’est elle qui donne le la, le mouvement, le ton, le rythme.

EN PRATIQUE

Si on a regardé avant « Les Bronzés font du ski », on a envie de crier « Flexion, extension ! » pour accompagner nos mouvements. C’est rigolo (enfin si votre mec est bon public), mais pas très sensuel. Alors on se contente de se concentrer pour ne pas tomber en avant, parce que ça risque de faire un peu mal au nez et à l’ego aussi. Au final, on a plus l’impression d’être un crapaud qu’une abeille, ou alors on ne fréquente pas les mêmes régions. Une abeille transgénique, à la limite. On peut pimenter la position de quelques jeux de mots bien sentis, à base de « butine-moi » ou d’expressions avec « dard ». Mais alors on n’est vraiment pas obligées, hein.

Retour vers "Les positions kamasutra sportives"