Pour une image saine de la sexualité

Pour une image saine de la sexualité

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
S'inscrire
mot de passe oublié ?
Comment bander fort ?

Comment bander fort ?

Voilà une question qui hante tous les hommes!

La dysfonction érectile est définie comme une impossibilité persistante et/ou permanente à maintenir une érection en vue d’un rapport sexuel complet et satisfaisant pour l’un et l’autre partenaire. Chacun d’entre nous peut être sujet à des pannes occasionnelles et brèves dont les causes sont nombreuses et diverses (stress, tension, fatigue, tabac, prise d’alcool excessive, nouvelle partenaire). On parle toutefois de dysfonction lorsque ces pannes sont répétées et/ou continues et durent depuis plus de 6 mois.

D’une manière générale, l’on peut dire que la dysfonction érectile touche ou va toucher la moitié de tous les hommes âgés de 40 à 70 ans.  Dans le monde, 150 millions de personnes sont touchées par la dysfonction érectile.

La prévalence totale de la dysfonction érectile est de 20 % avec une proportion augmentant fortement avec l’âge. En effet, environ 10 % des hommes de 40 à 50 ans sont concernés et 20 % des hommes de 50 à 60 ans. Mais selon plusieurs études, la sexualité est encore d’actualité pour près de 70% des hommes de plus de 80 ans ! Cela signifie que c'est encore possible d'être sexuellement endurant en dépit de la dysfonction érectile. Oui, c'est encore possible!

L’érection, comment ça marche ?


Une érection normale résulte d’une interaction harmonieuse entre des facteurs psychologiques et physiologiques. Ces derniers nécessitent un fonctionnement correct des vaisseaux sanguins, des transmissions nerveuses intactes et la présence d’hormones particulières. Le début d’une érection est provoqué au niveau d’une zone très spécifique du cerveau (hypothalamus) par une stimulation érotique qui peut être visuelle, tactile olfactive due à l’éveil des sens ou à des pensées.

Des influx nerveux parviennent alors aux organes génitaux où un processus biologique et biochimique (libération d’oxyde nitreux, NO) provoquent le gonflement et la rigidité du pénis. Ce processus se traduit par l’élargissement des artères péniennes dû au remplissage des deux corps caverneux qui entourent l’urètre, par un afflux de sang. Quand les corps caverneux se remplissent, le pénis contient huit fois plus de sang qu’à l’état de repos. Ce sang est retenu sur place par la compression des veines au niveau de la membrane albuginée, ce qui l’empêche ainsi de circuler, maintenant le système verrouillé, sous tension (« mécanisme de l’autoclave »). Les corps caverneux étant commandés par un système musculaire indépendant de la volonté, une diminution de la stimulation sexuelle ou l’éjaculation, (accompagnée d’une libération importante d’adrénaline) entraînent une contraction involontaire des cellules musculaires aboutissant à une décompression des veines, permettant ainsi au sang de re-circuler normalement. Les corps caverneux se vident et le pénis retrouve sa forme initiale. Les corps caverneux, véritables moteurs de l’érection sont décrits comme des éponges actives, vivantes et autonomes ayant à leur service des artères et des veines (Bondil).

Les causes à l’origine d’un dysfonctionnement


 Maladies  Mécanismes en cause
 Athérosclérose (maladies cardio-vasculaires)  Rétrécissement des artères en raison d’une accumulation de graisses et cholestérol
 Hypertension artérielle  Sclérose des petites artères péniennes
 Diabète  Vasculaire : sclérose Nerveux : Diminution voire abolition du signal nerveux conduisant l’influx au pénis
 Maladies neurologiques y compris la dépression   Perturbations ou lésions des connexions nerveuses
Traumatisme du petit bassin
 Lésions vasculaires et nerveuses
 Chirurgie au niveau du petit bassin ou du rétropéritoine : cancer du testicule, prostate, vessie, rectum  Lésion des nerfs érecteurs ou/et des plexus sympathiques
 Déformation pénienne (maladie de La Peyronie)  Accumulation de plaques fibreuses de collagène au niveau de la membrane albuginée du pénis
 Autre : Tabagisme, médicaments (antihypertenseurs, antidépresseurs surtout)  


Que faire pour bander toujours très fort ?

Voici les articles très enrichissants qui vous permettrons de réparer, améliorer et conserver votre endurance sexuelle.